Main Content

Cultivons les saveurs de notre terre - inscrire la sécurité alimentaire dans la constitution

Allez voter ! Le 24 septembre 2017, nous nous prononcerons sur l’inscription de la sécurité dans la Constitution fédérale. Nous vous invitons à lire ici les prises de position personnelles de femmes qui souhaitent ardemment que cet article constitutionnel soit accepté (nous vous invitions à lire ici d'autres prises de position).

Patricia Läser, paysanne, Presinge GE, membre des paysannes et femmes rurales genevoises:

«Il est temps de réagir et de réagir vite pour préserver et sauver ce qui peut encore l’être face à une mondialisation effrénée. Aujourd’hui l’inscription de la sécurité alimentaire dans la Constitution est primordiale afin de donner à notre pays les armes pour défendre la proximité des produits.»

Monique Tombez, paysanne et vice-présidente USPF, Moudon VD:

«Il est indispensable de préserver un minimum d’auto-approvisionnement de denrées alimentaires saines, de proximité, qui s’inscrit dans une agriculture durable. Notre agriculture doit être autant en adéquation avec le respect des ressources naturelles et l’entretien du paysage, que de produire des denrées alimentaires de qualité, que de reconnaître la valeur du travail des familles paysannes en leur garantissant un revenu décent.»

Argumentaires de l'USPF

  • En tant que membres de l’USPF nous disons OUI à l’inscription de la sécurité alimentaire dans la Constitution fédérale, parce qu’une utilisation des denrées alimentaires entre le champ et l’assiette, qui soit consciencieuse, respectueuse et qui préserve les ressources naturelles, nous paraît importante.

  • En tant que citoyennes suisses nous disons OUI à l’inscription de la sécurité alimentaire dans la Constitution fédérale, parce que la sauvegarde des terres agricoles comme base de la production agricole suisse est importante pour le maintien de la souveraineté suisse.

  • En tant que consommatrices nous voulons un haut standard pour la production de denrées alimentaires. Nous sommes convaincues qu’une base légale contribue à garantir la qualité des denrées alimentaires, tout comme nos habitudes d’achat.

  • En tant que mères nous voulons que les familles puissent aussi à l’avenir se nourrir avec des denrées de qualité issues de leur environnement immédiat. Nous voulons que chacun connaisse la manière dont les denrées alimentaires consommées quotidien-nement sont produites et puisse avoir confiance.

  • En tant que paysannes nous voulons maintenir la production de denrées alimentaires et renforcer l’approvisionnement en denrées indigènes. Nous bénéficions d’une formation élevée propre à fournir à la population des denrées alimentaires produites avec soin et dans les règles de l’art sur nos sols fertiles.

  • En tant que femmes rurales nous voulons maintenir des emplois qui sont importants dans les zones rurales. De telles places de travail offrent aux femmes la possibilité de concilier travail et famille et leur permettent d’acquérir un revenu et une couverture sociale.

Oui pour la sécurité alimentaire

L’Union suisse des paysannes et des femmes rurales USPF s’engage en faveur de l’inscription de la sécurité alimentaire dans la Constitution fédérale. Ce nouvel article constitutionnel forme un concept global qui inclut la gestion consciencieuse de nos ressources. Dans ce processus, la sensibilisation de la population pour la production et l’utilisation des denrées alimentaires forme une composante importante. Ainsi, nous soutenons la consommation de denrées régionales issues d’une production adaptée aux conditions locales et utilisant les ressources naturelles de manière efficiente.
En vue de la votation fédérale du 24 septembre 2017, nous vous invitons à lire ici les prises de position personnelles de femmes qui souhaitent ardemment que cet article constitutionnel soit accepté.